Lundi 30 Janvier 2017 à l’Alhambra: projection des films du Master « Métiers du film documentaire »

Les Chantiers du Réel ont le plaisir de vous inviter Lundi 30 Janvier 2017 à 19h au cinéma L’Alhambra (Marseille) à la projection des quatre films de fin d’études des Master Professionnel « Métiers du film documentaire » d’Aix-Marseille Université. Retrouvez ci-dessous les synopsis des films. L’entrée est libre et gratuite ! Un apéro sera offert à l’issue des projections !

Bonne projection à vous,

Au plaisir de vous y retrouver !

« Les Berges de l’A7 », un film de Romain Rondet:

En 1970, l’autoroute qui relie les villes de Marseille et Aix-en-Provence est inaugure triomphalement. Aujourd’hui, 46 ans de  »tout voiture » après, qu’en est-il de cette vieille autoroute et des territoires qui l’entourent ? A travers des vitres floues, ce paysage défile devant nous. Dans un unique trajet reliant les deux villes, Gabriele nous embarque à la rencontre d’un territoire pétri de confusion, à mi-chemin entre la ville et la campagne. Au volant d’une voiture et marchant aux abords, la vision de cet architecte se confronte aux regards des habitants du macadam périphérique, tous deux à la fois fascinés par son rêve de vitesse et opprimés par le poids de l’infrastructure.

« Intérieur », un film de Marion Friscia: 

Coralie,30 ans et Romy 23 ans ont, elles aussi, avorté. Construit sur un huit-clos, dans une chambre créée pour l’occasion, le documentaire questionne leurs cheminements. Au fil du récit se dessine, tour à tour, le portrait d’une génération confrontée à la pratique de l’avortement et aux bouleversements qu’il génère. Ces femmes questionnent leur corps, leur sexualité, leur rapport à la contraception dans des échanges en tête à tête avec la réalisatrice. Que change un avortement ? Laisse-t-il des traces invisibles ? Entre les discussions s’insère, dans un jeu d’écho, le parcours de la réalisatrice au travers du journal qu’elle tenait durant son avortement.

« En attendant la révolution », un film de Steven Veit:

Après la fin du mouvement des  »Indignés », Jacques, Jean-Marc et Claude ont décidé de ne pas s’arrêter-là et depuis 2011, ils se réunissent sur la place de la Rotonde à Aix-en-Provence. On y vient pour parler du vote, de révolution et d’engagement. Je me joins à ce groupe et partage avec eux un moment singulier. A leurs portraits individuel et collectif s’ajoute la rencontre avec des passants qui viennent partager leurs positions. Ce film retrace cette expérience politique hors cadres.

« Retour à l’Inouï », un film d’Eliot Ratinaud:

Lorsque la nuit tombe, certains quittent le vacarme de la ville pour le faux silence de la forêt. Là-bas, les grands espaces s’effacent au profit d’une intimité sonore, entre les corps et la musique. Ou comment retrouver des sons qu’on ne fait peut-être qu’entendre.

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s