Les chantiers du réel au Printemps des association d’Aix-Marseille Université ce Mardi 12 Avril 2016 !

A l’occasion du printemps des association 2016 de l’Université d’Aix-Marseille, l’équipe des chantiers du réel vous invitent ce Mardi 12 Avril 2016 à midi dans l’amphithéâtre Guyon de la fac de lettres d’Aix (29 Av. Robert Schuman, 13621 Aix-en-Provence) à une séance des projections /débats exceptionnelle autour de 7 courts métrages documentaires en présence des réalisateurs, réalisatrices et équipes des films.

télchargez l’ensemble de la programmation du printemps des associations de ce mardi sur le site ALLSH organisé par le FSDIE depuis ce lien : Programme site ALLSH 12 avril

retrouvez aussi l’affiche du printemps des associations 2016 depuis ce lien : Affiche printemps des associations 2016 Aix-Marseille université

 

PROGRAMMATION :

  • Et pourtant de Mariana Teran et Mathias Menu (9′).

« La LRU est une loi promulguée en 2007 sous le gouvernement de Nicolas Sarkozy qui a pour but de recourir à des fonds privés pour financer des travaux dans des universités en manque de budget. Qu’en est-il 7 ans après, en 2015? »

  • Micro-trottoir Consolat de Romain Rondet (5′)

Il y en a pour qui le bonheur c’est le pessimisme et d’autres qui l’attendent au bout de la rue. 2 minutes 23 pour vous donner quelque réponse sur ce que peut être le bonheur rue Consolat.

  • Petite leçon de réel d’Eliot Ratinaud (15′)

Rencontre d’un jeune étudiant cinéaste avec Claire Simon, documentariste confirmée, sur les hauteurs de Manosque.

  • Les Fleurs de l’Âge de Marion Ellena (30′)

Huguette, Pierrette et Renée ont entre 80 et 90 ans, vivent dans le même immeuble à Marseille, elles nous font voyager dans leurs souvenirs depuis les années 30, entre liberté et contraintes, travail, mari et enfants : comment vivait-on en tant que femme lorsqu’on naissait dans ces années-là?

  • 0,99 de Shani Lemyre (3′)

 

  • Déchets de tristesse de Mathias Menu (6′)

Qu’est-ce qu’un déchet? Entre détritus, SDF, Trentes Glorieuses, Plan Marshall et Playmobil, ce documentaire tente de répondre (ou pas) à cette vaste question.

  • Interlude de Pierre Medurio (7′)

Parce qu’au final, tourner en rond sans rien comprendre, c’est parfois beau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s